ACCUEIL

VUE D'ENSEMBLE

STRESS ET DEPRESSION

CYCLES EN COURS

PROCHAINS CYCLES

SEANCES D'INFORMATION

Seances d'entretien -  Journées - Retraites

ENTREPRISES

CYCLES BRUXELLES

OU PRATIQUER EN BELGIQUE ?

MATERIEL

LIENS UTILES

NOUS CONTACTER

TEMOIGNAGES

Stress ? Dépression ?

 

Programme MBSR, Pleine Conscience pour la réduction du stress :

    Le stress évoqué ici est le « mauvais » stress, qui a une action limitante ou invalidante.

    Le stress est un ensemble de réactions physiologiques et psychologiques qui se manifestent lorsqu'une personne est soumise à un changement de situation.

    C’est donc, plus simplement, une sensation que l’on éprouve lorsque l’on est confronté à une situation à laquelle on ne croit pas pouvoir faire face de manière adéquate.

 

Notre société est en accélération perpétuelle et nous tentons de suivre cette accélération, et les entreprises tentent de s’y adapter. Raison pour laquelle nous proposons par ailleurs un programme spécifique en entreprise.

En termes d’évolution darwinienne, c’est un euphémisme que de dire que l’Humain ne suit pas cette accélération ! Faute de quoi, les mères de familles auraient 6 bras !!!

En langage courant, nous nommons cela « stress ». De manière un peu moins superficielle, on peut décrire les choses ainsi :

Cette accélération perpétuelle nous soumet à une activation continue du système nerveux sympathique (SNS) et de l’axe hypotalamo-hypophyso-surrénalien (AHHS) du système endocrinien. Or, même si cette « marmite » ne déborde pas, le fait de la laisser mijoter constamment est très malsain.

Les répercutions mentales de cette activation permanente du SNS/AHHS sont multiples :

·         Anxiété : l’amygdale est plus réactive et va créer de l’anxiété situationnelle mais aussi des souvenirs implicites qui vont entraîner une anxiété continuelle, indépendante de la situation.

·         Dépression : les fondements de l’humeur stable  (et joyeuse) sont sapés par un taux de noradrénaline en baisse, par un abaissement du taux de dopamine dû aux glucocorticoïdes

·         Mauvaise humeur : Le stress réduit la sérotonine, le neurotransmetteur le plus important du maintien de la bonne humeur. La baisse de la sérotonine entraîne un état cafardeux et diminue l’éveil.

Les effets physiologiques de cette activation permanente du SNS/AHHS sont désastreux, et les risques sanitaires suivants sont largement accrus :

·         Gastro-intestinaux : ulcères, colites, syndrome de l’intestin irritable, diarrhées, constipation.

·         Immunitaires : rhumes et grippes plus fréquents, cicatrisation plus longue des blessures, vulnérabilité accrue aux infections graves et attaques virales.

·         Cardio-vasculaires : durcissement des artères, crises cardiaques.

·         Endocriniens : diabète de type II, syndrome prémenstruel, troubles de l’érection et du désir.

Le stress est ainsi devenu un véritable fléau, tant en entreprise que dans la vie privée. Les deux exerçant évidement une influence mutuelle l’un sur l’autre.

Le stress résulte souvent d'un "circuit" infernal 

     

Le programme MBSR (Mindfulness based stress reduction) de Jon Kabat Zinn, qui permet d'interrompre ce circuit infernal, est une méthode basée sur la centration, la conscience du moment présent et la conscience corporelle, créée à la clinique de réduction du stress de l'Univ du Massachussets, et  appliquée depuis la fin des 70's aux USA auprès de milliers de patients.

Elle a donc pour but d'exercer une influence positive sur l'amélioration, voire l'élimination, des inconvénients et problèmes mentaux et physiques évoqués plus haut.

Accessoirement, diverses études tendent aujourd'hui à montrer une influence très bénéfique de la pleine conscience sur la qualité de vie et des relations ou de  la pleine conscience sur la satisfaction maritale comme le montre cette étude de l'université de Harvard .

     Le programme  comporte 8 séances hebdomadaires induisant 8 semaines d’apprentissage quotidien.

 

 

 

Le programme MBCT

 

    La MBCT  (Mindfulness Based Cognitive Therapy), en français Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience, est une approche de groupe développée par Zindel Segal, John Teasdale et Mark Williams.

    Elle est destinée à prévenir les rechutes dépressives chez les personnes ayant connu un ou plusieurs épisodes dépressifs


    Il a été observé que les personnes ayant déjà connu un ou plusieurs épisodes dépressifs auront tendance à récidiver en présence d'un état d'humeur basse, comme la tristesse, même apparemment anodin.


    La MBCT a pour objet la prise de conscience de ce  fonctionnement de l'esprit et aide à mettre en place une nouvelle attitude à l'égard de ce type de pensées et d'émotions. Les pensées sont alors vues comme des événements mentaux indépendants , dissociés de leur contenu et de leur charge émotionnelle.

    Le programme MBCT intègre des techniques de thérapie cognitive à la pratique de la méditation.       

    La méditation permet  particulièrement de se centrer sur le moment présent, en évitant le processus de rumination de pensées négatives et de se laisser entraîner dans une "spirale infernale"

     Il faut savoir que la dépression est devenue l’une des (sinon la) premières causes d’absentéisme professionnel, et que le nombre de cas de dépression est en constante augmentation.

 

L’OMS  considère que ce sera la première pathologie d’ici 2020.

Vous pouvez accéder à un site d'information concernant la dépression, soit via la page "liens utiles" soit en cliquant ici